[Chronique] StarWars et Disney, la Force (trop) tranquille ? Episode II

Episode VII, la Force se réveille en douceur

JJ Abrams, grand fan de la saga, est engagé à la réalisation (il avait d’abord refusé, estimant être trop fan justement), le retour des acteurs de la première trilogie est confirmé, Lawrence Kasdan qui a coécrit L’Empire Contre-Attaque et Le Retour du Jedi revient à l’écriture également… Le reste du casting a l’air aussi prometteur, donc ça sent plutôt bon. Les bandes annonces me donnent bien envie aussi, malgré l’absence suspecte de Luke. Un bémol : la date de sortie, fin 2015, qui me semble bien trop rapide, vu que le scénario a subi de nombreuses retouches, tout en perdant un de ses scénaristes. En plus, on perd la symbolique de la sortie des StarWars en mai, comme c’était le cas depuis 40 ans.

J’attendais donc le film avec une certaine impatience, rien que pour le plaisir de voir un nouveau StarWars au ciné.

Nous voilà donc au mois de décembre 2015, et il est l’heure pour StarWars version Disney d’enfin se montrer pour de bon. Les livres, BD, JV et autres c’est bien, mais le véritable étalon pour jauger ce StarWars 2.0, ce seront les films.

Résumons mon état d’esprit avant de voir Le Réveil de la Force : énorme fan de l’oeuvre de Lucas dans son ensemble (oui même les préquelles qui sont aussi importantes pour moi que la trilogie originale), même si avec le temps je reconnais que certaines idées me déplaisent, aussi bien dans les Épisodes I II III que IV V VI, j’étais content qu’il passe la main, et je n’avais aucun a priori sur ce qui était préparé pour le VII.

— Ne va pas plus loin si tu n’as toujours pas vu l’Episode VII ou Rogue One —

Au premier abord, je n’ai pas été déçu, j’ai passé un très bon moment, avec pas mal de moments frissons (évocation de Luke ou des Jedi, des sabrelasers, retrouvailles avec certains personnages, belles images, belle musique…). Pour ne rien gâcher, j’ai bien accroché avec les nouveaux persos. En tant que film, je le trouve très réussi : c’est du grand spectacle, et un bol d’air frais entre les 23578 blockbusters annuels consacrés aux super-héros. Ça reste un super film pour qu’une nouvelle génération d’enfants se lance dans StarWars.

Par contre en tant qu’héritage de la saga, j’ai beaucoup plus de réserves. Je n’aime pas du tout le traitement réservé à Leia, Luke et Han. La même histoire aurait pu être racontée, sans forcément les faire régresser. StarWars, c’est un conte de fées, et voir les héros de ma jeunesse dans cet état, ça m’a fait mal au cœur. Je ne vois vraiment pas l’intérêt, même narratif, de séparer Han et Leia. Ok, leur fils a basculé du Côté Obscur, mais de là à voir Han Solo redevenir un contrebandier, avec le même look qu’il y a 30 ans et quitter sa femme, ça m’est incompréhensible. On parle quand même d’un mec, qui même s’il a hésité, à partir du moment où il a connu Luke et Leia, a toujours choisi de se battre à leurs côtés, quoi qu’il lui en coûte.

En ce qui concerne Leia, elle est très en retrait dans le VII, on verra ce qu’il en advient dans le VIII.

Luke est un cas à part, comme pour Leia, mon appréciation dépendra grandement de ce qu’il fera et dira dans les suites. Parce qu’il faudra me donner de sacrées bonnes raisons pour que j’accepte l’idée que Luke Skywalker a abandonné sa famille.

De mon point de vue, la justification des scénaristes à propos de l’absence de Luke – à partir du moment où il est à l’écran, il fait de l’ombre aux nouveaux personnages – n’est franchement pas terrible. Parce qu’à partir du moment où Han Solo fait son retour, le film devient le “Han Solo Show” jusqu’à sa mort. C’est sûr que c’est plus facile de faire cabotiner Harrison Ford que d’écrire l’histoire d’un Maître Jedi. Il ne faut pas oublier non plus que Han Solo est souvent considéré comme le perso le plus cool qui soit, donc c’est forcément moins risqué de lui faire porter sur ses épaules le film censé relancer StarWars.

Pourtant, j’aime beaucoup l’idée d’avoir fait de Luke une sorte de mythe, mais l’exécution est un peu ratée. Ça me frustre qu’en 30 ans, l’Ordre Jedi en revienne au même point qu’avant l’Épisode IV.

D’un point de vue plus formel,  contrairement à ses prédécesseurs, le film ne m’a pas fait rêver. On aurait dit un best of de la trilogie originale, avec le désert, la forêt et la neige. On peut reprocher bien des choses à George Lucas et aux préquelles, mais, au moins visuellement c’était varié, du palais de Naboo, en passant par Coruscant, jusqu’à Kamino.

Kamino, Coruscant et Naboo

J’ai vraiment eu l’impression que personne dans la prod n’a voulu prendre le moindre risque visuel. Genre “OMG Lucas s’est fait trasher avec sa nouvelle trilogie, donc on reste dans la zone de confort des épisodes originaux”.

Sans oublier la base Starkiller qui est de loin le plus gros ratage du film. Une repompe de l’Etoile de la Mort, encore plus grosse puissante et méchante, et qui a le même destin que les précédentes, quelle grande idée ! Si au moins elle n’avait pas été détruite et restait une menace pour la suite, ça aurait été déjà plus intéressant.

Hé mais chui sacrément négatif en fait ! Il est donc temps de parler plus en détail de ce qui m’a plu.

Malgré le manque d’originalité, il y a des plans magnifiques d’un point de vue visuel : le Stardestroyer écrasé dans le sable, les TIE au soleil couchant, les XWings à la surface de l’eau… Il y a un plan pendant le combat final au sabrelaser que j’adore. Les vaisseaux n’ont jamais été autant mis en valeur.

J’aime beaucoup le nouveau quatuor qui reprend le flambeau :

  • Rey est touchante et intriguante, j’espère juste qu’ils expliqueront pourquoi elle est si forte aussi rapidement. Pour moi ce ne sera pas un défaut si c’est justifié.
  • Finn est sans doute le plus humain, avec ses contradictions.
  • Poe est très charismatique, c’est chouette d’avoir un pilote badass sans pouvoir de la Force.
  • Kylo me fascine, je trouve génial comme idée d’avoir un perso obscur qui se bat contre son attrait pour la lumière. Par contre ils auraient pu éviter ses crises de nerfs à coups de sabre.     

Pour conclure sur Le Réveil de La Force :

  • Très bon divertissement et point d’entrée dans la saga pour les jeunes.
  • Décevant visuellement, malgré quelques superbes images ou idées.
  • Déception aussi au niveau du traitement des anciens personnages.
  • Nouveaux personnages très réussis.
  • Trop de points scénaristiques dépendront de la suite.
  • J’accroche beaucoup moins avec la deuxième moitié du film.

Rogue One et Solo, la zone de confort

Je vais passer assez vite sur Rogue One. Je me suis régalé au ciné, mais je me suis rendu compte que l’histoire racontée ne m’intéresse pas plus que ça. J’avoue spécialement apprécier les Jedi, les Sith et la Force dans StarWars donc forcément ça me touche moins. Mais les fans de l’aspect Wars de StarWars ont dû se régaler.

Points négatifs :

  • Trop de persos, pas assez de développement, donc je ne m’y suis pas vraiment attaché.
  • La dernière scène avec Vador, absolument gratuite, et qui fait perdre de l’impact au sacrifice des héros.
  • Le fan service embarrassant (R2D2 et C3PO, les mecs que Luke croise dans la cantina…).
  • Mads Mikkelsen, super acteur dans un rôle loin d’être à sa hauteur.
  •  Tarkin et Leia en CGI.
  • La Rébellion, moins idéaliste et plus pragmatique.

Points positifs :

  • La partie sur Jedha et l’aspect mystique des Whills.
  • Visuellement c’est très beau.
  • La bataille spatiale finale déboîte.
  • L’Etoile de la Mort sous tous ses angles.
  • Le trait d’union réussi entre l’Episode III et IV.
  • Le château de Dark Vador ! (qui est aussi du fan service gratuit, mais quel kiff de le voir).

En ce qui concerne le film Solo, le projet et son concept m’emballaient moyen. Là tu vas me dire, « mais vil coquin, tu as pourtant lu des livres qui lui étaient consacrés ». Alors oui, je plaide coupable, mais je n’attends pas la même chose de bouquins que de films. Par contre le choix des réalisateurs, Lord et Miller, connus pour leurs comédies barrées et réussies, me paraissait fort judicieux et osé. Résultat, ils ont quitté le tournage avant la fin, pour “différences créatives” avec Lucasfilm. Leur remplaçant, Ron Howard, ne m’inspire pas plus que ça. J’aime bien ce réalisateur, mais j’ai peur de me retrouver avec un film sans grande ambition autre que de surfer sur la popularité de Han Solo et qui se contentera de cocher les cases les unes après les autres : rencontre avec Chewbacca et Lando, la mythologie du Faucon Millenium, le passé trouble de Han mais on verra qu’il a déjà un grand cœur quand même… D’autant plus que son histoire a un début, un milieu et une fin dans les films existants, et on y voit déjà les moments les plus importants de sa vie : de sa rencontre avec Leia et Luke, qui va changer sa vie, jusqu’à sa mort, lorsqu’il essaiera de ramener son fils du bon côté. Alors oui ce sera cool de voir en images comment il a rencontré Chewie et le reste, mais ça reste du fan service plutôt qu’une histoire originale à raconter.

Je garde espoir pour le futur : on va déjà voir ce que va donner l’Episode VIII. Il me tarde aussi d’en savoir plus sur la nouvelle trilogie prévue hors saga Skywalker, qui pourrait constituer un nouveau (nouveau) départ pour StarWars. Pareil pour la série télé. J’espère que Lucasfilm sortira enfin de sa zone de confort -Episodes IV, V et VI-, et que les Episodes VIII et IX offrent une belle suite à la saga Skywalker.

Partage pliz, ça me ferait fort plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑