L’assassin des Wayne

A des milliers de kilomètres de Gotham City, dans sa villa somptueuse en bord de mer, un homme contemplait le coucher de soleil.
Il pensait à la vie infernale qu’il avait vécu dans les bas-fonds de Gotham. 

Une nuit, tout avait basculé. Il devait une somme d’argent folle à un parrain de la mafia. Poussé par la peur et le désespoir; il braqua une famille derrière un cinéma. Le mari se montra coopératif, mais eut un geste brusque. Simple réflexe pour protéger sa famille. Un premier coup de feu partit. L’épouse, horrifiée, hurla. Deuxième coup de feu. Butin dans sa main gauche, arme dans la droite, l’homme était pétrifié. Tout s’était passé si vite. Il sortit de sa torpeur quand il vit le garçon tomber à genoux. Alors il prit la fuite, et partit le plus loin possible de Gotham. Il brûla tout ce qu’il avait récupéré ce soir-là et embarqua sur un bateau de fret, et parvint à traverser l’Atlantique. Il prit un nouveau départ, et devint à son tour un Parrain du crime, en Europe. Comme il aimait à le répéter, son premier véritable crime n’avait pas payé, mais les suivants furent bien plus lucratifs.
L’homme n’avait que faire de cet homme chauve souris qui terrorisait ses semblables depuis 10 ans. Pourtant, il fut le premier responsable de sa création.

Partage pliz, ça me ferait fort plaisir.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑