Commissaire Gordon

Sur le toit du commissariat de Gotham City, James Gordon savourait un verre de whisky, en l’honneur d’un anniversaire très spécial. Cela faisait dix ans que Batman avait fait sa première apparition. Pour autant ce n’était pas le dixième anniversaire qu’il célébrait. Il avait fallu quelques années pour passer de la chasse à la chauve souris à une collaboration étroite. Son accession au poste de commissaire avait facilité les choses. Jim s’était rapidement rangé du côté du justicier, même s’il donnait le change face à ses supérieurs et collègues, moins enclins à faire confiance à un “taré avec un masque”. Il faut dire que les masqués, ou non, avaient autant ravagé la ville que Batman ne l’avait sauvée.
Gordon profitait de ses instants de calme offerts par ce début de mois de mars. Il savait très bien que ça n’allait pas durer, mais pour une fois il pouvait célébrer cet anniversaire comme il l’entendait. Quand son portable se mit à vibrer, d’instinct, en le sortant de sa poche il se dirigea vers le BatSignal. Fausse alerte, c’était un texto de Barbara sa fille aînée, qui lui souhaitait un joyeux Batversaire. Il n’oublierait jamais la fois où, alors qu’il avait dû partir en plein dîner, à la suite d’un appel du commissariat, ce qu’elle lui avait dit, avec sa candeur d’enfant, en l’embrassant :
“Tu sais papa, je dors mieux depuis que je sais que Batman veille sur toi.”
Il leva son verre et dit tout haut :

– Merci Bruce, d’adoucir le sommeil de ma fille et de veiller sur moi. Et sur la ville.

   Il manqua de faire une attaque quand il entendit un bruissement caractéristique d’une grande cape et une voix grave lui répondre :

– De rien Jim. Merci à toi de veiller sur moi.

Fin

Partage pliz, ça me ferait fort plaisir.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑