[Chronique] Un livre indispensable pour qui aime Stephen King et écrire.

Si tu aimes Stephen King et l’écriture, je ne peux que te conseiller ce bouquin.
Le maître de l’auteur nous livre ici une autobiographie, et aussi des conseils sur l’art au combien délicat de l’écriture.

Comme je suis grand prince, je te révèle les conseils qui me semblent les plus pertinents et que j’essaie de suivre dès que j’écris plus d’un mot.

  • Il n’y a pas de raison de ne pas écrire.
  • Enlever tout mot inutile.
  • Quand on écrit une histoire, on la raconte à soi-même. Quand on se relit, le plus gros du travail consiste à enlever ce qui ne fait pas partie de l’histoire.
  • L’auteur peut percevoir ses personnages au début de l’histoire, d’une manière qui sera complètement différente de celle du lecteur.
  • La vie n’est pas un système logistique destiné à soutenir l’Art. C’est le contraire.
  • Ne pas approcher la page blanche à la légère.
  • Etre simple et direct.
  • Utiliser le premier mot qui vient à l’esprit, s’il est approprié et expressif.
  • Eviter la voix passive et les adverbes.
  • Dit-il/dit-elle peut être utilisé, si on exprime bien comment c’est dit.
  • Les paragraphes comptent beaucoup pour le rythme.
  • Ecrire 1000 mots par jour.
  • Ne pas être prisonnier de l’intrigue. La narration, les descriptions et les dialogues comptent aussi.
  • L’intrigue n’est pas l’histoire.
  • Une description commence dans l’imagination de l’auteur et finit dans celle du lecteur.
  • Attention aux comparaisons éculées.
  • Ne jamais expliquer ce que l’on peut montrer.
  • Version 2 = Version 1 – 10%
  • Toujours avoir son/sa Lecteur/Lectrice Idéale à l’esprit.
  • Tous les personnages ont une histoire, elle est généralement sans intérêt. Il faut s’en tenir aux parties intéressantes.
  • Ecrire, c’est enrichir sa vie et celle de ceux qui nous lisent.
Partage pliz, ça me ferait fort plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑