[Chronique] Bohemian Rhapsody, le verdict : it’s a kind of magic

Préambule :

  • après avoir été emballé moyen par les bandes annonces, j’ai décidé de donner sa chance au film, et de le prendre comme n’importe quel autre biopic que je regarde : pas une oeuvre qui se doit de reproduire parfaitement la réalité, mais comme un divertissement qui me pousse à m’intéresser à la personne ou à l’événement en question. Là c’est différent je connais déjà la vie du sujet, mais j’ai essayé dans le mesure du possible de ne pas avoir d’attentes démesurées et de profiter du film tel qu’il est.
  • j’ai Queen et Freddie Mercury dans la peau depuis que je suis gamin.
    Avec StarWars pour le ciné, les premiers bouquins de la chronique des vampires d’Anne Rice et Friends et XFiles pour les séries télé, ça fait partie de mes oeuvres fondatrices depuis plus de 20 ans.
  • Bohemian Rhapsody, la chanson, je la considère comme le chef d’oeuvre “absolu”.
  • je vais forcément évoquer les arrangements avec la réalité qui sont assez nombreux. Je me fiche qu’une chanson soit placée à la mauvaise année. Certes pour un fan hardcore comme moi ça fait tiquer, mais c’est pas important, et le grand public n’y voit que du feu. Par contre y a d’autres points qui m’ont bien plus gêné.

Ce qui n’a pas marché :

  • Roger Taylor : j’ai trouvé que l’acteur, pas mauvais en soit, manquait de charisme et avait un visage trop “enfant” qui ne reflétait pas le côté “party animal” (lui-même se définissait comme ça) du batteur
  • le gros clash évoqué dans le film ne s’est pas vraiment passé comme ça. Tous les membres du groupe ont traversé une période difficile au début des années 80.
    Le groupe ne s’est pas du tout séparé, ils ont juste décidé de faire une pause pour souffler et se consacrer à leurs carrières solo pour revenir plus fort en tant que Queen
  • le Live Aid, même si ce fut un grand moment de leur carrière, n’a pas sauvé le groupe, pour la simple et bonne raison qu’il n’avait aucunement besoin de l’être. L’année d’avant étaient sortis I Want To Break Free et Radio Gaga, et ils avaient continué à faire quelques grosses tournées.
  • toujours sur le Live Aid, même si leur performance était incroyable et est devenue un moment fort de l’histoire du Rock, Queen ne l’a pas sauvé.
  • je n’aurais pas évoqué aussi ouvertement (et lourdement) la maladie de Freddie, vu qu’il est toujours resté hyper discret à ce sujet, d’autant plus ça a été fait en faussant la chronologie. Il est diagnostiqué deux ans après le Live Aid.
  • le reste du groupe est un peu trop gentillet à côté de Freddie. Certes il était au top de la débauche mais les autres étaient pas en reste.

Ce qui a marché à donf :

  • Rami Malek, qui est incroyable dans le rôle de Mercury. Même si je trouve pas que la ressemblance est frappante, il a fait un boulot de dingue au niveau des attitudes, des mimiques, de la façon de bouger…
  • Gwilym Lee en Brian May est ultra ressemblant aussi.
  • c’est dingo de voir prendre vie sur grand écran des images que j’ai saignés en photos, VHS ou en sale qualité sur Youtube. Et donc les reconstitutions des concerts et des clips.
  • la formation express du groupe. Ca s’est évidemment pas passé aussi rapidement, mais j’ai trouvé que c’était assez bien résumé.
  • c’était cool d’entendre certaines chansons qui ne furent pas des singles
  • l’humour (la scène totalement meta avec Mike Myers, le coq !!!)
  • l’enregistrement de Bohemian Rhapsody et les autres moments en studio (We Will Rock You, Another One Bites The Dust…). Si ça n’avait tenu qu’à moi le film aurait montré bien plus de scènes de ce genre, au moins une par album ou chanson culte.
  • j’étais pas loin de chialer ma race sur la scène love of my life et la rupture avec Mary. Et à la fin aussi. Ou dès qu’on entendait la voix de Freddie.
  • commencer le générique de fin avec Don’t Stop Me Now c’était bien cool.

En résumé, ce fut un bel et vibrant hommage à l’homme et à l’artiste que fut Freddie Mercury. Même si j’aurais préféré que ça se concentre encore plus sur l’artiste, et une fin différente, je n’ai pas été déçu. Mais j’ai pas spécialement envie de revoir le film.

Partage pliz, ça me ferait fort plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑